Porter une robe noire le jour de sa cérémonie de mariage étonne la plupart des gens. On préfère la robe blanche. Même si la robe de mariée existe de nos jours sous différents modèles et différentes couleurs, on préfère toujours la robe blanche. Courte ou longue sexy ou classique, l’essentiel qu’elle soit blanche. D’où vient alors cette tradition ? Pourquoi la plupart de mariées privilégient la robe blanche alors qu’il est possible de se marier dans n’importe quelle autre couleur : rouge, bleu, beige...

robe-de-mariee-blanche

Certains préfèrent répondre à cette question ainsi : pourquoi faut-il entrer dans les détails ? On préfère la couleur blanche parce qu’elle présente l’innocence et la pureté. Moi, j’ai voulu répondre à ma curiosité et trouver les bonnes explications…

En grande Bretagne, porter une robe blanche le jour de son passage de statue de célibataire à celui de l’épouse était perçu comme quelque chose de très étrange. La couleur blanche était assimilée au deuil. D’ailleurs les personnages historiques ne se mariaient jamais en blanc. Il fallait attendre jusqu’à 1840 : la Reine Victoria, le jour de son mariage défiait les traditions.  Elle osait porter une robe blanche. Son très beau corps, lui donnait une impressionnante allure. On ne la critiquait pas. Bien au contraire, on l’admirait.

On dit qu’elle était influencée par la tradition romaine car, les mariées de l’antiquité, se présentaient devant leurs maris en robe blanche et jamais en une robe de couleur différente.

Grâce à la Reine Victoria, la robe blanche se généralisait. Les grands stylistes développaient leurs créations. Les modèles répondaient à tous les goûts. Femmes aisées et femmes appartenant aux classes sociales populaires, femmes souffrant de l’obésité ou femmes trop maigres, toutes se présentait en robe blanche le jour de leur mariage.

La Reine Victoria provoquait donc, le retour de la tendance après qu’elle était disparue avec l’empire romain. Or, d’après ce que j’ai pu trouver sur le net, la tradition émergeait des siècles avant en Grèce et dans l’Egypte ancienne. Elle était aussi imposée par l’Eglise à la fin du 19ème siècle : pour affirmer leur virginité, les épouses pratiquantes devaient porter des robes blanches.  

La tradition s’est ancrée dans les esprits des civilisations suivantes. À ce jour, la robe blanche garde avec fierté sa valeur prestigieuse…