Des stéréotypes ont toujours tourné autour de l’augmentation mammaire par implants, des informations erronées que certains véhiculent sans comprendre même le principe de l’intervention et les caractéristiques des implants utilisés pour agrandir les seins. Comme on a tant dit que les prothèses mammaires éclatent en avion, on a aussi prétendu que la plastie d’augmentation des seins rend l’allaitement impossible…

Allaitement apres augmentation mammaire

Quelles sont les caractéristiques des implants mammaires ?

Cette question est devenue fréquente lors des consultations préopératoires : Dr. Pourrais-je prendre l’avion après mon augmentation mammaire par prothèses Tunisie ? En effet, certaines patientes ont entendu parler des implants mammaires qui éclatent en avion sous l’effet de la pression. Elles demandent alors à leur chirurgien esthétique de leur clarifier ce point, ce qui est une bonne chose. Car, il faut toujours bien se renseigner. Bien se renseigner, implique demander l’avis d’un spécialiste.

Pour augmenter la taille de la poitrine, on utilise des prothèses mammaires nouvelle génération. Ces prothèses sont de qualité. Elles sont conçues dans le respect des normes en vigueurs (marquées CE). Avant d’être commercialisées, elles passent par un contrôle strict : une étude chimique et biologique du matériau utilisé (le silicone) ainsi que de tous les autres composants, évaluation de l’étanchéité de la membrane externe, identification à l’aide d’un numéro de série…

Donc, il ne faut jamais croire à ce mythe. Après une augmentation mammaire, on peut effectivement prendre l’avion sans s’inquiéter.

Est-il vraiment impossible d’allaiter son bébé après une augmentation mammaire ?

La montée de lait se produit comme suit : l’ocytocine qui est une hormone secrétée par l’hypophyse incite les alvéoles à se rétracter afin de favoriser l’éjection du lait vers les canaux lactifères. Le bébé peut alors, aspirer le lait maternel.

Les prothèses mammaires sont placées derrière la glande mammaire ou en arrière du muscle pectorale. Leur port, n’empêche en rien l’allaitement.

D’un autre côté, lors d’une plastie d’augmentation des seins, le chirurgien incise autour de l’aréole, sous le sein ou bien sous le bras. L’insertion de l’implant à partir de chacune de ces voies d’implantation n’altère pas les alvéoles et les canaux galactophores. D’une manière générale, les patientes qui envisagent une grossesse après leur augmentation mammaire optent pour le deuxième et le troisième type de cicatrices bien que l’incision au pourtour de l’aréole ne pose aucun problème.

Ce choix les rassure mieux. Si on choisit bien son chirurgien esthétique, un chirurgien bien expérimenté et habitué à pratiquer cette chirurgie mammaire, le risque pour l’allaitement devient quasi-nul. Car, le procédé sera soigneusement effectué sans sectionner l’arborisation terminale des canaux lactifères.