Certaines personnes mettent du temps à se brancher alors que d’autres tranchent sans avoir la moindre hésitation. D’une manière générale, les gens indécis ont peur de l’avenir et de l’échec. Ils se sentent incapables de s’engager parce qu’ils concentrent leur attention sur des pensées pessimistes. Créer le changement, présente pour eux un grand fardeau, une aventure à éviter pour ne pas déplaire et pour ne rien rater.

Complexes

Quotidiennement, nous affrontons une variété quasi infinie de choix. Les personnes indécises ne savent pas comment choisir ou plus précisément refusent de choisir. Elles ne croient pas en leur potentiel ni en leur capacité à réagir face aux situations délicates. Elles refusent d’admettre que toute décision présente des avantages et des inconvénients alors, que c’est est tout à fait normal.

Une question de manque de confiance en soi ? Certainement. Les psychologues expliquent ce comportement par le fait qu’une personne indécise a eu des parents autoritaires qui ne lui ont jamais appris à décider et à assumer les conséquences de ses propres décisions. Comment s’en sortir ?

D’abord il faut arrêter de trop peser le pour le contre. Il faut aussi cesser d’être perfectionniste. Il faut apprendre à penser ainsi :

Ma décision ne concerne que moi. Ma situation est différente de celle de x ou de y. Inutile de me comparer aux autres et de croire qu’ils sont capables de faire le bon choix à ma place. Exemple : Si je suis convaincu des compétences de Dr. MEZHOUD, chirurgien esthétique tunisien, et de la qualité du service qu’on propose aux touristes médicaux alors, pourquoi je mets un temps fou pour prendre une décision finale et partir faire ma chirurgie esthetique Tunisie ?

Je dois savoir ce que je veux exactement sans trop sombrer dans l’inquiétude. Je suis le mieux placé pour faire la différence entre ce qui me convient et ce qui ne me convient pas. Dans la vie il faut être audacieux. Le monde appartient à ceux qui veulent avancer, à ceux qui sont indépendants, qui ont confiance en eux. Faire des erreurs n’est pas grave. Lorsqu’on on échoue, il ne faut pas qu’on se culpabilise trop. Il faut qu’on cherche l’origine du problème pour l’éviter les prochaines fois. Après tout, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Aujourd’hui j’échoue. Demain, je réussirai. Penser ainsi est le meilleur moyen pour ne rien regrette